Risque

Quel risque comporte la prise de parts dans la coopérative Terre-en-Vue pour l’achat de la ferme?

Ce que nous proposons, c’est d’investir collectivement dans le foncier agricole, et non dans la société d’exploitation qui bénéficiera de l’accès à ce foncier. Cela veut dire que nous ne proposons pas d’investir dans une activité économique, qui comporte son lot de risques financiers, mais bien dans un actif stable : la terre agricole

Essentiellement, soutenir cette acquisition citoyenne, ce n’est pas tant prendre un risque financier qu’accepter d’avoir des fonds sans rendements (mais donc pas moins que sur un compte épargne aujourd’hui) et assez peu liquides.

Il s’agit en effet bien d’un investissement, pas d’un don. Dans le sens que le montant souscrit reste votre propriété. En cas de retrait, le remboursement de vos parts doit être compensé par de nouvelles prises de parts (par d’autres citoyen·nes, auprès de Terre-en-vue). Actuellement, la prise de parts continue permet des remboursements dans des délais raisonnables, mais un retrait plus conséquent peut être soumis à des délais plus importants, et ce afin ne pas mettre sous tension les liquidités de la coopérative (le but n’étant évidemment pas de devoir revendre des terres pour rembourser le capital souscrit!). C’est donc un investissement peu risqué mais qui immobilise vos fonds sur une durée plus ou moins longue.

Cette prise de parts ne sera pas rémunérée financièrement (absence de dividende, pas de plus-value à la revente, pas de mécanisme de déduction fiscale à l’entrée). Les dividendes sont sociaux et écologiques. S’il faut 100 à 200 ans pour amortir la terre sur base du fermage, il est aisément compréhensible qu’aucun bénéfice ne puisse servir à rémunérer du capital, sans mettre sous tension financière les producteur·ices.

Mais où dort votre argent aujourd’hui ? 300 milliards d’euros dorment sur des comptes épargne aujourd’hui en Belgique. Ces derniers ne rapportent aujourd’hui pas non plus d’intérêts, ou très peu. En fonction des banques, cet argent dormant sert à financer des projets plus ou moins intéressants. Mais bien souvent moins que plus: alimentation des bulles financières, financement des activités d’extraction fossiles et minières, etc. N’est-il pas temps de, là aussi, mettre du sens ?

Conformément à la législation financière, vous trouverez en cliquant ici la note d’information financière qui décrit précisément les implications d’une prise de part dans la coopérative Terre-en-vue.

Formulaire de prise de parts