Pour aboutir à l’organisation juridique et au fonctionnement de la Ferme des Arondes, nous nous sommes inspirés d’autres projets menés en France ou en Belgique que nous vous présentons ci-dessous.

Sociétés de gestion des Terres du Larzac

→ Les sociétés civiles des Terres du Larzac possèdent 1.200 hectares de terres en propriété (acquisition par des citoyens via des parts de coopérative) et 6.000 hectares en bail emphytéotique concédés par l’État français qui en est propriétaire. L’ensemble de ces hectares est mis à disposition d’agriculteur·ices et géré au travers d’une gouvernance partagée entre des citoyen·nes et les agriculteur·ices.

Cela fait maintenant plus de 40 ans qu’ils gèrent ces terres collectivement et les mettent à disposition de paysan·nes. Un recul intéressant pour apprendre de leur expérience notamment concernant l’entrée-sortie de producteur·ices, les calculs de valorisation des investissements réalisés par ces dernier·es, les organes de gouvernance…

Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire l’article de Reporterre : Autogestion et propriété collective, la vie paysanne foisonnante du Larzac (reporterre.net).

Conclusion interpellante, la tendance du nombre d’agriculteur·ices est en augmentation sur ces terres : « Sur ces terres pauvres, une agriculture diversifiée et riche en main d’œuvre avec de jeunes paysans se développe. Alors que les paysans disparaissent partout en France, sur le plateau du Larzac, ils sont 25% de plus qu’il y a 50 ans».

Une partie des bâtiments de la ferme de Romain et Marion, avec des toits fraîchement rénovés. © David Richard / Reporterre

La ferme collective la Clef des Sables en Isère 

« En Isère, cinq paysans expérimentent un modèle de ferme collective en promouvant la solidarité, la mise en commun des outils de production et du foncier agricole. Ce type de structure est un moyen de pallier le départ en retraite massif des agriculteurs. »

La Clef des Sables rassemble des agriculteur·ices, des citoyen·nes et des actrices et acteurs locaux autour des principes d’entraide, de mutualisation et de transition agroécologique qui permettent de redynamiser et de nourrir le territoire : agriculture, activités d’utilité sociale, espace d’accueil de porteurs de projet…

« Je voulais sortir du constat qu’être agriculteur, c’est forcément travailler seul, sur son tracteur, s’endetter, et ne plus avoir de vie sociale » explique un agriculteur du collectif.

Les agriculteur·ices de la Clef des Sables proposent une large gamme de produits de la ferme au sein d’ateliers complémentaires : Noix, cerneaux, huiles, fruits et légumes, conserves et glaces, plantes aromatiques et médicinales, céréales.

Lien vers article : Tracteurs et vacances partagés : en Isère, l’installation paysanne carbure à l’entraide (reporterre.net)

La ferme collective de la Tournerie

11 ami·es ont décidé de devenir paysan·nes et de reprendre une ferme ensemble, en Limousin.

Six garçons et cinq filles, soit onze paysan·nes, ont repris en 2015 une exploitation agricole spécialisée en bovins-viande pour en faire une ferme aux productions diversifiées. Ils et elles ont ainsi mis en place plusieurs activités : maraîchage diversifié, brasserie, boulange, élevage de chèvres et vache (pour le fromage et la viande), engraissement de porcs avec découpe et transformation de la viande, production de fruits, petits fruits et champignons.

Lien vers un reportage France 5 sur la Ferme collective de la Tournerie

Lien vers un article sur la Ferme collective de la Tournerie (reporterre.net)

© Tommy / Reporterre

En plus des sources d’inspirations, vous pouvez consulter ci-dessous plusieurs documents ou vidéos qui traitent des thématiques liées à notre projet de Ferme des Arondes (accès et prix des terres, ferme partagée,…) :

L’étude sur les fermes partagée de SAW-B
Vidéo d’animation qui présente le projet d’acquisition de terre de Terre en Vue
Spéculation foncière
Sapin de Noel et augmentation du prix des terres agricoles